Contexte:

Depuis 1970, la région méditerranéenne a perdu 50 % de ses zones humides naturelles et nous continuons à les détruire. Ces habitats sont vitaux, notamment pour aider les communautés côtières à s’adapter aux effets présents et futurs de la crise climatique, qui pourrait toucher directement plus de 350 millions de personnes. Les zones humides côtières sont des solutions essentielles pour nous aider à faire face aux événements climatiques extrêmes tels que les inondations et les tempêtes. En outre, elles peuvent stocker 10 à 20 fois plus de carbone terrestre que les forêts tempérées ou boréales. Il est crucial que nous travaillions de toute urgence à la préservation des zones humides côtières méditerranéennes.

Le projet « renforcer la conservation des zones humides côtières dans le bassin méditerranéen » se déroulera jusqu’en 2022, grâce au soutien financier de la Fondation MAVA.

 

©Xtian Du Gard, Wikimedia commons

 

Objectifs:

Le projet a les objectifs suivants :

  • Restaurer les zones humides côtières et les faire fonctionner comme des solutions naturelles pour atténuer les impacts climatiques dans la région.
  • Encourager l’utilisation durable de l’eau et réduire les pratiques de son extraction.
  • Réduire les menaces qui pèsent sur les zones humides côtières et les habitats marins connexes.
  • Créer de nouvelles opportunités socio-économiques basées sur les zones humides côtières.

Ces objectifs seront atteints par :

  • Le renforcement des capacités pour des processus de gestion et planification efficaces.
  • La sensibilisation à l’importance et à la valeur des zones humides côtières.
  • La mise en œuvre des solutions locales pouvant être reproduites dans toute la région.

Lieu:

Le projet implique plus de 30 partenaires dans 10 pays : Albanie, Croatie, Chypre, Espagne, France, Italie, Malte, Monténégro, Tunisie et Turquie

Durée: 27 mois

Budget :

14,5 M€ (entièrement financé – 10,7 M€ par la Fondation MAVA ; 3,7 M€ par d’autres). MAVA est une fondation philanthropique privée suisse qui a pour mission de « conserver la biodiversité au bénéfice de l’être humain et de la nature en finançant, en mobilisant et en renforçant nos partenaires et la communauté de la conservation« . Elle est en activité depuis 1994 et fermera ses portes en 2022.

Leader:

Le projet est coordonné par l’Initiative MedWet. MedWet est un modèle de gouvernance original et innovant officiellement reconnu par la Convention de Ramsar. C’est la seule plateforme de partage d’informations et de capacités techniques entre les institutions gouvernementales et la société civile au service des zones humides de la Méditerranée à travers des actions concertées dans le cadre du développement durable. En savoir plus ici.

Partenaires:

Initiative MedWet, BirdLife International, Euronatur, IUCN ECARO, le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med), Fondation MEDSEA, l’Initiative PIM pour les Petites Iles de Méditerranée, la Tour du Valat, WWF Grèce, WWF Afrique du Nord, WWF Espagne, Vertigo Lab et Wetlands International.

Bénéficiaires:

Communautés locales, autorités publiques au niveau local, national et régional, gestionnaires de zones humides et de territoires, secteur privé.

Actions clés:

  • Construire un partenariat solide pour les zones humides méditerranéennes.
  • Améliorer et partager la base de connaissances des zones humides et veiller à ce que cette base aide les autorités compétentes à prendre des décisions éclairées. Un accent particulier sera mis sur l’importance des zones humides pour la biodiversité, les pratiques et la gestion durables, et leur rôle en tant que Solutions fondées sur la Nature (SfN), afin de contrer les menaces liées au prélèvement d’eau et au développement côtier.
  • Veiller à ce que les secteurs économiques des zones humides (production de sel, tourisme et agriculture) fonctionnent de manière plus durable et créent des opportunités socio-économiques qui contribuent à faire chuter la courbe de la perte et de la dégradation en rétablissant la relation entre l’homme et la nature pour les générations futures.
  • Élaborer une stratégie de communication et de sensibilisation pour garantir l’engagement des acteurs concernés au niveau des régions et des sites.
  • Élaborer des stratégies de politique nationale et régionale et de plaidoyer pour les zones humides, en veillant à ce que ces écosystèmes figurent également en tête de l’agenda de l’Union Européenne.
  • Promouvoir une gouvernance forte pour soutenir efficacement la planification et la mise en œuvre de la gestion, notamment en renforçant les capacités en matière de gouvernance durable des zones humides.
  • Consolider le réseau des gestionnaires de zones humides méditerranéennes, qui fonctionne déjà dans 120 sites qui s’étendent sur plus d’un million d’hectares dans la région.
  • Soutenir la restauration des zones humides dans au moins 10 pays de la région méditerranéenne.

 

Résultats escomptés:

  • Un réseau puissant et efficace d’organisations se coordonnant constamment pour préserver et restaurer les zones humides méditerranéennes.
  • Une solide base de données d’études, de recherches et de connaissances accessible à tous.
  • Un soutien au développement socio-économique durable de la région.
  • Un engagement de la société civile pour soutenir les zones humides en tant que solution naturelle contre les impacts climatiques et la crise de l’eau en Méditerranée.
  • Engagements et actions politiques pour arrêter la dégradation des zones humides méditerranéennes et assurer leur restauration.
  • Des modèles de gestion et de gouvernance reproductibles.
  • Soutien aux niveaux local, régional et international pour la restauration efficace des zones humides.