Première année d’avancement du projet Maristanis pour les zones humides en Sardaigne

C’est une évidence que les Sardes sont amoureux de leur pays, un trésor de beauté environnementale et de biodiversité. Sardaigne (Italy) abrite de nombreuses zones humides de grande valeur écologique. Ces zones humides sont riches en biodiversité et procurent des avantages économiques, sociaux et culturels importants à la population locale.

 

Les étangs de Marceddì (Oristano, Sardaigne). Crédit photo : © Livio Mura

 

Dans sa première année, le projet MARISTANIS pour ‘’la gestion intégrée des habitats côtiers et marins du Golfe d’Oristano (Sardaigne, Italie) » a abouti à un résultat extraordinaire: l’implication de davantage d’acteurs privés et publics dans le projet.

 

 Le projet Maristanis est cofinancé par la Fondation MAVA et coordonné par la Fondation MEDSEA, en collaboration avec l’aire marine protégée ‘’Sinis Peninsula – Ile Mal di Ventre’’ et le FLAG “PESCANDO”. Le projet vise à définir un système intégré de gestion des milieux côtiers, pouvant servir de modèle à d’autres régions côtières de la Méditerranée.

 

 

Le réseautage, premier objectif atteint

Le premier objectif du projet était d’établir une gouvernance efficace du territoire, qui compte six zones humides d’importance internationale (sites Ramsar) qui s’étendent sur 7 700 hectares dans le Golfe d’Oristano. A cette fin, le Groupe de consultation local (LCG), composé de 13 municipalités de la Province d’Oristano et de l’Administration régionale sarde, a été créé. Trois réunions du LCG se sont tenues en présence des représentants des partenaires du projet : l’aire marine protégée (AMP) ‘’Sinis Peninsula – Ile Mal di Ventre’’ et le FLAG “PESCANDO”. Les décideurs politiques impliqués dans le projet, au sein et à travers tous les secteurs, ont commencé à reconnaître et à prendre en compte les valeurs multiples des six sites Ramsar et leurs interdépendances si l’on veut parvenir à une utilisation rationnelle des zones humides.

 

Les zones humides d’Oristano assurent des moyens de subsistance à la population locale. Crédit photo: © Egidio Trainito

 

Afin de débattre des problèmes identifiés et des solutions proposées, l’équipe de Maristanis a réussi à impliquer différents acteurs locaux et régionaux dans le projet, tels que les maires, les experts de la province d’Oristano, le ‘’Local Reclamation Body’’, l’Agence de l’eau, le Département de l’environnement, le Département d’assistance technique agricole du gouvernement régional, l’Agence régionale de protection de l’environnement, un expert du Département d’Ingénierie de l’Université de Cagliari, et autres.. En outre, certains des acteurs privés les plus importants du territoire ont rejoint le projet, comme Niedditas (l’une des plus grandes entreprises aquacoles italiennes), 3A (la coopérative des agriculteurs), RisOristano (un producteur de riz), des opérateurs touristiques, etc.

Une fois le réseau Maristanis créé, l’étape suivante a été de le faire fonctionner efficacement à travers le Groupe de Consultation Local, présidé par MEDSEA, et en renforçant l’administration locale avec une équipe d’assistance technique. Lors de la 3ème réunion du LCG, suite à une proposition de MEDSEA, les participants ont exprimé leur accord pour signer un Contrat sur les zones humides comme première étape pour formaliser leur engagement à jouer un rôle actif sur le nouveau modèle de gouvernance des territoires qu’ils représentent.

Pour renforcer le réseautage avec les partenaires internationaux, MEDSEA a organisé, à Cabras du 7 au 9 juin, la réunion de Comité de la Fondation MAVA pour le plan d’action M3-zones humides côtières. Ce fut l’occasion pour Lynda Mansson, Directrice Générale de MAVA, Paule Gros, Directrice du Programme Bassin Méditerranéen, Luis Costa, responsable du Programme Bassin Méditerranéen, de rencontrer des partenaires internationaux impliqués dans des projets de conservation des zones humides. C’était la bonne façon de partager les activités de la première année de Maristanis et de montrer les sites impliqués dans le projet projet.

 

Alessio Satta présente les principaux résultats du projet Maristanis lors de la réunion du Comité de pilotage de MAVA à Oristano. Crédit photo : MedWet

 

Du 6 au 9 mars, la Foundation MEDSEA a également fourni un soutien logistique pour l’atelier socio-économique intitulé « Initiative Saltpan: Actions de conservation des zones humides dans la région Med », organisé par BirdLife International en Sardaigne. L’atelier était interactif et les participants ont été encouragés à partager leurs propres connaissances et expériences ainsi qu’à s’impliquer dans des exercices pratiques utilisant des approches de services écosystémiques. Une excursion a également été organisée dans la zone humide d’Oristano, l’un des sites pilotes. En savoir plus sur l’atelier ici.

 

L’atelier socio-économique « Initiative Saltpan: Actions de conservation des zones humides dans la région Med » organisé en Sardaigne. Photo : MedWet

 

Assistance aux administrations locales :

Malgré l’existence d’une législation abondante, les collectivités locales continuent de rencontrer des difficultés dans la mise en œuvre pour plusieurs raisons : le manque d’expertise technique des administrateurs publics, la méfiance des parties prenantes à l’égard des conséquences économiques que les dispositions réglementaires de protection peuvent impliquer et les difficultés pour accéder aux financements publics.

Maristanis s’efforce de d’apporter une assistance complète aux administrations locales pour obtenir des subventions pour l’étude et la mise en œuvre des plans de gestion. La plupart de ces possibilités de financement consistent dans des fonds publics mis à disposition par la région Sardaigne. Les six sites Ramsar impliqués dans les Maristanis sont éligibles à un tel financement en vue de l’entretien efficace des canaux et l’amélioration des conditions hydrogéologiques des étangs, l’équilibrage des zones d’eau douce et des eaux saumâtres, ainsi que la réhabilitation des zones riveraines dans les sites Ramsar.

 

Lancement de nouvelles actions:

Travailler sur le réseau ne serait pas suffisant sans la réalisation de différentes actions pour la protection et la mise en valeur des zones humides. Tout d’abord, une carte de vulnérabilité a été établie pour identifier les impacts et les zones les plus touchées pour planifier les mesures d’atténuation. Maristanis a sélectionné les sites nécessitant la mise en place d’un système anti-chalutage. En outre, l’Aire marine protégée de Sinis a chargé un ingénieur professionnel pour la conception des structures anti-chalutage qui seront installées rapidement. Un avant-projet d’installation de 64 structures dans l’AMP a été réalisé et le projet a été transmis le 26 juillet à la Région Sardaigne avec une demande de subvention. L’analyse des lieux a révélé une situation critique dans les petits ports de Marceddì et de Cabras, due à une fuite de carburant causée par les bateaux de pêche et les yachts (parfois incontrôlés). Pour faire face à cette pollution à la source, une solution simple et peu coûteuse a été adoptée. Cette solution a été élaborée dans le cadre de l’économie circulaire par une entreprise locale : EDILANA.

EDILANA a créé un produit en laine de mouton sarde (actuellement un déchet) pour absorber et dissoudre les fuites de carburant. L’analyse de base de l’état de conservation des six sites Ramsar a été effectuée et plusieurs espèces menacées ont été identifiées. Après un travail approfondi avec des experts et des chercheurs locaux, la priorité a été donnée à la conception et à la mise en œuvre de mesures d’interventions urgentes pour le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) et le Kentish Plover (Charadrius alexandrinus). Des projets (Mistras) ont été réalisés pour promouvoir la recolonisation des Balbuzards en Sardaigne avec la construction de nids artificiels.

 

Réunion sur les systèmes anti-chalutage. Crédit photo : MedSea

 

Le support technique de ces projets.

Une réunion de deux jours a été organisée en avril à la Tour du Valat (France) avec  le personnel de l’Observatoire des zones Humides Méditerranéennes (OZHM). Ce fut une étape décisive pour le développement de l’Observatoire des zones humides d’Oristano. Le cadre logique et la liste des indicateurs de l’Observatoire local ont été définis selon le modèle de l’OZHM et en fonction du contexte local. Selon les activités prévues, les données sont collectées et stockées dans des bases de données spécifiques et partagées avec l’équipe d’assistance technique (TAT), tandis que les données géographiques sont analysées et élaborées avec le logiciel ArcGIS, puis partagées avec le TAT via une plate-forme SIG. La stratégie comprend également des activités de partage de tout le matériel du projet avec la communauté Web par le biais du site Web du projet (www.maristanis.org) et d’un WebGIS qui sera activé à partir de la deuxième année du projet.  Toutes les données recueillies dans le cadre des différentes stratégies du projet ont été utilisées pour mettre à jour les six Fiches descriptives Ramsar.

La carte du paysage et du patrimoine culturel a été élaborée en combinant les données collectées à partir de la base de données du Plan Régional d’Aménagement du Paysage (PPR) et les données collectées sur le site, à la fois par l’analyse du contexte et de la valeur des patrimoines culturels tels que perçus par les populations locales.  Parmi toutes les données recueillies, le groupe de travail a choisi de concentrer son attention sur les patrimoines qui représentent mieux les communautés et dans lesquels les populations locales reconnaissent leur identité. L’atelier CulturaLab a été organisé le 5 juin 2018 avec la participation des municipalités et associations les plus réactives et actives des territoires Ramsar. L’atelier a montré la volonté des parties prenantes de travailler en reliant les atouts culturels présents dans les différentes municipalités aux atouts naturels présents dans toutes les sites Ramsar, en les considérant comme faisant partie d’un territoire unique, de manière à pouvoir développer des projets de valorisation. Pour ne citer qu’un des projets : la conception de l’installation multimédia de la Vieille Tour à Marceddì.

 

Actions de sensibilisation :

Sans la sensibilisation et la connaissance de la valeur des zones humides et des habitats côtiers et marins, rien n’est possible. A travers Maristanis, une série d’événements a été promue, impliquant plus d’un millier de participants d’acteurs locaux et internationaux.

  • Des experts internationaux, nationaux et régionaux se sont réunis à Cagliari, Sardaigne, le 30 novembre 2017, à l’occasion du séminaire international intitulé «La Convention de Ramsar pour la conservation et la gestion des zones humides» afin de discuter de la protection, de la gestion et de la valorisation de ces écosystèmes fondamentaux.

 

Le séminaire international intitulé «La Convention de Ramsar pour la conservation et la gestion des zones humides»  à Cagliari, en Sardaigne. Crédit photo : MedSea

 

 

Visite sur le terrain à l’étang de Cabras dans le cadre de la célébration de la JMZH. Photo : ALEA Ricerca & Ambiente Soc. Coop

 

  • Du 18 au 20 mai 2018, la Fondation MEDSEA, en collaboration avec l’Aire Marine Protégée de Sinis, a organisé une conférence ornithologique sur le thème « Ecologie et conservation des oiseaux lagunaires », avec différentes composantes visant à impliquer des experts ainsi que la population locale et toute personne intéressée par le sujet. Plus d’informations ici.

 

Une activité d’ornithologie visant à explorer le monde des oiseaux vivant dans les zones humides d’Oristanio. Crédit photo : MedSea

 

  • Dans le cadre du projet Maristanis, la Fondation MEDSEA a organisé les 29-30 septembre 2018 un événement international pour célébrer le Jour de la Côte. L’événement impliquera toutes les municipalités du Golf d’Oristano et de la Péninsule de Sinis, qui sont partenaires du projet. De nombreux autres événements ont également été organisés pendant les week-ends d’octobre. Découvrez-les ici.

 

Célébration du Jour de la Côte à Arborea (Sardaigne, Italie). Crédit photo : MedSea

 

Tous les résultats escomptés pour la première année d’activité ont été atteints et aucun changement particulier à la structure générale du projet n’a été jugé nécessaire. Au cours de cette période, les efforts de coordination se sont concentrés sur la phase de lancement de toutes les stratégies, une attention particulière étant accordée à la recherche et à l’analyse des données, à l’activation du processus de participation et au lancement de la campagne de communication et de sensibilisation.

 

Plus d’information 

La brochure du projet Maristanis produit par MedWet.

Site web du projet : www.maristanis.org

Regardez la vidéo présentant les six sites Ramsar du golfe d’Oristano et de la péninsule de Sinis (Sardaigne, Italie) impliqués dans le projet MARISTANIS.

 

Contact

La Fondation MedSea
maristanis@medseafoundation.org