Journée de la côte méditerranéenne 2018 – L’événement central en Croatie recommande une action régionale pour protéger la côte méditerranéenne

La Journée de la côte méditerranéenne est célébrée dans de nombreux pays grâce à diverses activités visant à sensibiliser à l’importance des zones côtières en tant que ressources naturelles et socioéconomiques contribuant au développement durable de l’ensemble de la région méditerranéenne.

 

L’événement est promu chaque année par le Centre d’activités régionales pour le Programme d’actions prioritaires (CAR/PAP), l’un des centres régionaux relevant du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) du PNUE. Dans le cadre de l’événement, le CAR/PAP souhaite promouvoir l’utilisation rationnelle des écosystèmes côtiers afin de préserver leurs hautes valeurs et de relever les défis qui les menacent, tels que les infrastructures non contrôlées et le développement du tourisme.

 

Célébration de la Journée de la côte méditerranéenne à Split, en Croatie

Le 25 septembre, des représentants du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et des pays méditerranéens, des experts, des scientifiques et des ONG se sont réunis à Split pour célébrer la Journée de la côte méditerranéenne. L’événement a été organisé avec le soutien du Ministère de la protection de l’environnement et de l’énergie Croate. Cet événement a présenté une occasion de discuter des réussites et des faiblesses de la gestion côtière en Méditerranée, ainsi que des nouveaux défis environnementaux nécessitant une action urgente et plus ambitieuse.

À l’occasion de la Journée de la Côte Méditerranéenne 2018, le CAR/PAP a célébré son 40e anniversaire. Au cours de ces 40 dernières années, le CAR/PAP, «Centre de gestion des côtes méditerranéennes», a contribué à la protection de la côte méditerranéenne.

La première de la session matinale officielle était consacrée aux souvenirs de ces 40 années illustrant le développement du CAR/PAP depuis ses modestes débuts jusqu’à devenir une organisation respectable. Les conférenciers, qui ont tous accompagné le Centre presque tout ce temps, ont évoqué les défis rencontrés et les succès obtenus pendant cette période.

Une étape importante a été franchie récemment en 2011, lorsque le Protocole relatif à la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) est entré en vigueur dans le cadre de la Convention de Barcelone. Grâce à cet instrument juridiquement contraignant, les pays méditerranéens se sont engagés à garantir la gestion et l’utilisation durables des zones côtières. Cela inclut, entre autres, l’établissement d’une zone de retrait de 100 mètres dans les zones côtières méditerranéennes. À ce jour, 10 pays méditerranéens et l’UE ont ratifié le protocole GIZC.

 

Célébration du 40ème anniversaire du PAP/RAC à Split, Croatie. Photo: PAP/RAC

 

« Ces progrès nous rappellent que le changement est possible. La croissance économique ne doit pas se faire au détriment de l’environnement », a déclaré Gaetano Leone, coordonnateur du PAM. « Mais les changements nécessiteront une approche régionale. La Méditerranée est à la croisée des chemins entre 3 continents, l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Une véritable différence ne peut être faite que si les gouvernements travaillent ensemble avec une ambition et une urgence accrues pour une utilisation durable de la Méditerranée ».

La deuxième partie de la session a été consacré à la présentation de certaines réussites et indiquer les tâches et plans futurs. Quelques messages importants ont été entendus. L’une des messages les plus puissants a été transmis par Mme Zrinka Cvitešìć, célèbre actrice croate, désignée comme «ambassadrice de la côte» pour 2018 qui disait : « Malheureusement, avec toutes les guerres terribles et stupides qui se déclenchent, il y en a une de plus en parallèle: une guerre des humains contre la nature« . Elle a également souligné qu’il est très important de rappeler la signification du mot « mesure » et de l’appliquer autant que possible.

 

Mme Zrinka Cvitešìć, l’ambassadrice de la côte 2018. Crédit photo : PAP/RAC

 

Parallèlement à la session officielle de la célébration, ainsi qu’au weekend précédent et à l’ensemble de la journée, une série d’événements destinés au grand public ont été organisés dans toute la ville de Split. Il y avait des conférences dans les musées et les instituts, des journées portes ouvertes avec des visites guidées, deux expositions photographiques, des ateliers, des jeux-questionnaires, des présentations, des projections de films. L’objectif principal était de sensibiliser à la beauté et aux valeurs des zones côtières, à leur fragilité et aux menaces auxquelles elles sont confrontées.

 

Célébration de la Journée de la côte méditerranéenne à Split, en Croatie. Crédit photo: PAP/RAC

 

Les « Légendes de la Méditerranée »

Dans le cadre de cette célébration, le CAR/PAP a organisé, à la Galerie du musée de Split, l’exposition «Légendes de la Méditerranée» de Stipe Surać, le photographe croate.

« Grâce à une approche holistique et intégrée, le CAR/PAP cherche à promouvoir de meilleurs pratiques plus durables d’utilisation des ressources côtières que nous abusons souvent par un comportement inapproprié. Il est extrêmement important pour nous de préserver la beauté naturelle, le paysage diversifié, l’identité des populations locales de la région méditerranéenne, notre tradition et notre patrimoine pour assurer un avenir aussi beau que possible de ces zones. Cette exposition montre cela», a déclaré Željka Škaričić, la Directrice du Centre.

 

L’exposition « Légendes de la Méditerranée ». Crédit photo: total-croatia-news.com

 

Journée de la côte à Arborea (Sardaigne, Italie) promeut l’utilisation durable des ressources côtières

Dans le cadre du projet Maristanis, la Fondation MEDSEA organisera, du 29 au 30 septembre à Arborea, un événement international pour célébrer l’édition 2018 du Journée de la côte. L’événement impliquera toutes les municipalités du Golf d’Oristano et de la Péninsule de Sinis, qui sont partenaires du projet Maristanis.

Les activités organisées sur deux jours visent à promouvoir le projet de développement durable du territoire, qui répond à deux besoins tout aussi importants: la nécessité de protéger les écosystèmes des zones humides et l’importance de leur utilisation en termes d’agrégation et de développement de systèmes économiques durables. Réunions programmées, débats, expositions, dégustations, visites guidées.

Cette année, la Journée de la côte accueillera le Pecha Kucha, un format de présentation de 20 images. Le Pecha Kucha est ouvert aux concepteurs, architectes, experts en développement durable, passionnés par l’économie verte, photographes, artistes et artisans qui souhaitent exposer leurs idées et projets créatifs liés aux côtes et aux zones humides.

Le 29 septembre, un dialogue public intitulé « La côte que je veux – dans nos biographies, il y a la mer » sera organisé, impliquant des écrivains, architectes, directeurs, sociologues et journalistes qui discuteront de la protection et de la valorisation du paysage côtier.

Tout au long du mois d’octobre, pendant les weekends, la Journée locale de la côte se poursuivra avec un programme riche d’activités : visites sur le terrain, des ateliers, des expositions, des visites guidées, des promenades, des conférences, des dégustations, observation des oiseaux, activités dédiées à la découverte des zones humides côtières du Golfe d’Oristano et de la péninsule de Sinis et à renforcer leur lien avec la population locale.

Téléchargez le programme complet de la célébration de la Journée de la côte 2018 à Arborea ici.

 

Plus d’information

Visitez le site officiel du la Journée de la côte méditerranéenne: http://www.coastday.org/

Téléchargez le communiqué de presse ici.

Rejoignez la campagne «Off your map» sur les zones humides côtières méditerranéennes, coordonnée par MedWet: http://offyourmap.org/

Lire l’article «Journée de la côte méditerranéenne : croissance économique et protection de la Méditerranée peuvent et doivent être conciliées»

 

Contact

Neven Stipica
neven.stipica@paprac.org