Les zones humides, qu’est-ce que c’est ?

View more »

Wetland Site is Algiers, Algeria

Zone humide près d’Alger, Algérie

Les zones humides sont des zones où l’eau recouvre le sol toute l’année ou pendant des périodes variables de l’année. Les zones humides jouent un rôle majeur dans le cycle de l’eau et possèdent un mélange unique de conditions environnementales, de la flore et de la faune. Les zones humides sont vitales pour la survie de l’humanité, elles sont indispensables pour les avantages infinis ou « services écosystémiques » qu’elles procurent à l’humanité depuis des milliers d’années et elle incluent une variété d’écosystèmes tels que les lacs et rivières, les aquifères souterrains, les marécages et marais, les prairies humides, les tourbières, les oasis, les estuaires, les deltas et les étendues intertidales, les mangroves et autres zones côtières, les récifs coralliens et tous les sites artificiels tels que les bassins de pisciculture, les rizières, les réservoirs et les marais salants.

Dans un sens plus détaillé, conformément à la Convention de Ramsar pour la protection des zones humides (articles 1.1 et 2.1) les zones humides sont définies comme suit:

« les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d’eau marine dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres [… ..] Et elles pourront inclure des zones de rives ou de côtes adjacentes à la zone humide et des îles ou des étendues d’eau marine d’une profondeur supérieure à six mètres à marée basse, entourées par la zone humide ».

La Convention de Ramsar a adopté une Classification des types de zones humides qui comprend 42 types groupés en trois catégories :

  • zones humides marines et côtières,
  • zones humides continentales,
  • zones humides artificielles.

Cette classification simplifie la caractérisation des zones humides en la divisant en fonction de l’emplacement géographique et les paramètres humains, mais il faut considérer que les chevauchements se produisent puisque les catégories ne sont pas toujours mutuellement exclusives.

Plus profondément, la classification divise les zones humides en cinq grandes catégories:

  • Marines (zones humides côtières comprenant des lagunes côtières, des berges rocheuses et des récifs coralliens);
  • Estuariennes (y compris des deltas, des marais cotidaux et des marécages à mangroves);
  • Lacustres (zones humides associées à des lacs);
  • Riveraines (zones humides bordant des rivières et des cours d’eau); et
  • Palustres (ce qui signifie « marécageuses » – marais, marécages et tourbières).

Le dénominateur commun à tous les types de zones humides est la présence permanente ou temporaire de l’eau qui crée des sols aux propriétés hydriques et favorise la croissance des plantes spécialement adaptées. Ces conditions soutiennent une haute biodiversité en termes d’amphibiens et de reptiles qui ont besoin à la fois de zones humides et sèches pour se reproduire et les oiseaux résidents et migrateurs qui utilisent les zones humides pour la reproduction et le repos.

Les zones humides sont omniprésentes, dans toutes les conditions climatiques, de la toundra aux régions tropicales. Le Centre mondial de surveillance de la conservation du PNUE a estimé que près de 6% de la superficie émergée de la planète est constituée de zones humides dont 2% sont des lacs, 30% des tourbières, 26% des fagnes, 20% des marécages et 15% des plaines d’inondation. Toutefois, ces chiffres ne représentent pas la vraie mesure puisqu’ils sont fondés sur des estimations; d’autres études ont montré un pourcentage plus élevé de la superficie des zones humides sur la Terre.

Pourquoi les zones humides sont-elles importantes?

View more »

1. Les zones humides constituent les écosystèmes les plus divers et les plus productifs de la terre:

Two Greater Flamengoes (Phinicopterus roseus) at the Gediz Delta, Turkey

Flamants rose (Phinicopterus roseus) au Delta du Gediz (Turquie)

Elles constituent un réservoir de biodiversité précieux et hébergent une diversité incroyable d’espèces; par exemple les zones humides d’eau douce contiennent plus de 40% des espèces de la planète et 12% de toutes les espèces animales. La diversité biologique des zones humides est également un réservoir génétique précieux. Le riz, plante commune des zones humides, est l’aliment principal de plus de la moitié de l’humanité, tandis que la faune et la flore des zones humides a été largement utilisées dans l’industrie médicale. On estime que plus de 20.000 espèces de plantes médicinales sont actuellement utilisées dont certaines proviennent des zones humides, et plus de 80% de la population mondiale dépend de la médecine traditionnelle pour ses besoins de santé primaires.

2. Protection contre les crues:

En effet, les zones humides retiennent les fortes pluies, empêchent des inondations possibles en aval en limitant les dégâts qui en découlent. En stockant l’eau dans le sol ou en la retenant à la surface des lacs et des marais, les zones humides remplacent avantageusement les structures artificielles, construites à grands frais. La végétation des zones humides joue aussi un rôle en ralentissant le débit des eaux de crue vers l’aval.

3. Erosion des sols:

La végétation des zones humides agit comme une source de sédiments qui tient ensemble les rives des lacs, des rivières et des plages. La perte accrue du sol et de la sédimentation est un problème courant lorsque les zones humides sont converties et la végétation est enlevée.

4. Maintien de la qualité de l’eau et le contrôle de la pollution:

Common reed (Phragmite australis)

Roseaux communs (Phragmite australis), photo credit: J.C. Farinha

Les zones humides sont des réservoirs naturels et peuvent être considérées comme un système d’égout naturel. Les hydrophytes – plantes spécialement adaptées – non seulement ralentissent l’écoulement de l’eau, mais aussi le purifient. Tous les produits chimiques entrant dans une zone humide (à partir de sources agricoles, les déchets humains et les rejets industriels) et les sédiments sont séparés et se déposent au fond, ils sont ensuite absorbés par les plantes et transformés en éléments nutritifs qui sont à leur tour transmis à la faune. Le sédiment et le contrôle chimique, ainsi que le recyclage des nutriments, protègent le blocage et l’eutrophisation des plans d’eau en aval.

 Les fonctions de filtrage de l’eau et de contrôle de la pollution sont les fonctions les plus uniques et critiques des zones humides. Certains types de zones humides sont aussi la source de la reconstitution des eaux souterraines aquifères, qui fournissent une grande partie de l’eau potable partout dans le monde.

5. Tampon contre les effets des tempêtes et du vent:

Les zones humides côtières contribuent à atténuer les effets des tempêtes et du vent en réduisant l’énergie des vagues et l’action du vent tandis que les racines des plantes maintiennent les sédiments en place.

6. L’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques :

Les zones humides nous protègent contre le changement climatique de deux façons importantes. Premièrement, elles sont d’importants puits de carbone, ce qui signifie qu’elles stockent des gaz à effet de serre, avec des estimations montrant qu’elles peuvent stocker jusqu’à 40% du carbone terrestre de la planète (en particulier les tourbières et les zones humides  boisées). Deuxièmement, leurs fonctions de capture et de purification de l’eau font d’elles les premières lignes de défense des  littoraux et de l’arrière-pays, à mesure que se font sentir les effets des changements climatiques: fréquence accrue des tempêtes, structure des précipitations modifiées, élévation du niveau des mers et des températures de surface de la mer.

7. Produits des zones humides:

Les zones humides fournissent une variété immense d’autres avantages  à  l’homme sous forme de produits qui peuvent être exploités durablement. En fait, les zones humides bien gérées peuvent être très productives. Certains de ces produits sont: fruits, riz, poissons, coquillages, cerfs  et  autres gibiers, résines, bois de construction, bois de chauffage, bois  d’œuvre, roseaux pour les toits et la vannerie, fourrage pour les animaux et d’autres… L’exploitation a lieu à tous les niveaux (subsistance, industrie communautaire et échelle commerciale) partout dans le monde.immagini di pesca (Small)

8.Loisirs et tourisme:

Les zones humides, par leur beauté naturelle ainsi que par la diversité de la vie animale et végétale que l’on y trouve, sont des destinations touristiques idéales et certains sont des zones protégées ou des sites du patrimoine mondial. Elles peuvent offrir de nombreuses activités comme la pêche, la navigation de plaisance, l’observation des oiseaux et la chasse. Elles peuvent aussi être très éducatives pour les enfants de l’école et aussi pour le grand public.

Pourquoi conserver les zones humides?

View more »

Les différentes fonctions des zones humides, citées précédemment, leur donnent une importance unique à la fois pour le règne végétal et animal, et aussi pour l’humanité. Les zones humides sont importantes pour les populations locales et aussi pour l’approvisionnement mondial en eau douce.

Notre surexploitation des ressources en eau douce limitée (qui constituent 2,5% du volume total d’eau de notre planète) et notre future utilisation accrue donne une image sombre pour le futur des zones humides, et aussi pour les êtres humains.

La pénurie d’eau a déjà commencé dans de nombreuses régions du monde et selon la FAO, en 2025, les deux tiers de la population mondiale pourraient être exposés à des conditions de stress hydrique. Le manque d’eau douce et la croissance accrue de la population présentent une menace réelle pour l’humanité, mais la solution pour ce problème ne peut être trouvée dans une seule réponse. En considérant que les zones humides stockent et purifient l’eau et reconstituent les sources d’eau souterraines, leur conservation est essentielle pour notre avenir.

Les zones humides sont également importantes dans le cadre du patrimoine culturel de l’humanité. Leurs fonctions écologiques ont un peu éclipsé leur importance, mais elle obtient de plus en plus d’attention. Elles sont étroitement liées à des croyances religieuses et cosmologiques, sont des sources d’inspiration esthétique, des sanctuaires pour les espèces sauvages et sont à la base d’importantes traditions locales.

Les principales menaces sur les zones humides

View more »

Les milieux humides sont parmi les écosystèmes les plus fortement touchés et dégradées (ONU- Évaluation des Écosystèmes pour le Millénaire). Au cours des cent dernières années seulement, la moitié des zones humides du monde ont été perdues principalement à cause de l’intervention humaine et de la mauvaise gestion.

  • 73% des marais du Nord de la Grèce ont été drainés depuis 1930.
  • 86% des principales zones humides en France ont été dégradées par les politiques publiques officielles entre 1930 et 1994,
  • 60% de la superficie initiale des zones humides d’Espagne ont disparu,
  • 84% des zones humides du bassin de la Medjerda, en Tunisie ont disparu au cours du 20ème siècle.

Ce ne sont que quelques exemples de la perte d’étendue des zones humides dans le bassin méditerranéen.

Les principales raisons de la perte de zones humides sont:

  1. Drainage et transformation pour l’agriculture
  2. Les pressions exercées par les établissements, l’urbanisation et le développement touristique
  3. Les activités industrielles
  4. Pollution émanant de sources industrielles, agricoles et urbaines
  5. L’introduction d’espèces exotiques menaçant les espèces indigènes
  6. Les changements dans le régime hydrologique à travers la construction de barrages, les digues et les canalisations.
  7. La sédimentation provenant de l’enlèvement de la végétation dans les bassins versants à travers le pâturage et le dépôt de matériau de remplissage pour le développement
  8. La chasse
  9. Le contrôle des moustiques dans le but de lutter contre le paludisme et d’autres maladies connexes.

Afin de protéger les zones humides contre ces menaces, il est important d’impliquer les parties prenantes dans tous les niveaux de gouvernance et de modifier les pratiques destructrices qui ont été mises en œuvre jusqu’à présent. La perte de ces écosystèmes, généralement, est due à l’ignorance et l’incompréhension de leur rôle, donc une étape importante dans la conservation des zones humides efficace est d’informer les responsables des politiques publiques, les décideurs et le grand public sur leurs vraies valeurs et leurs fonctions.

Les zones humides méditerranéennes

View more »

La région méditerranéenne est unique en raison de son climat particulier et de sa longue histoire humaine et culturelle. Pendant des milliers d’années, les zones humides du bassin méditerranéen ont fourni aux populations non seulement des services essentiels comme l’eau, la nourriture, les matériaux et le transport, mais ont également joué un rôle majeur dans leurs activités sociales et culturelles. Les grandes civilisations ont été établies en association avec les zones humides et dépendamment d’elles pour les ressources comme l’eau; par exemple, les anciens Egyptiens avec le Nil, les Mésopotamiens avec le Tigre. Les grandes villes comme Venise et Tunis ont été construites dans des zones humides ou très proches d’elles. Depuis la construction des grands établissements humains autour des zones humides, des vestiges archéologiques importants peuvent être trouvés, comme des navires anciens à Marseille et Venise ou même des villes entières comme Nicopolis dans le Golfe Amvrakikos en Grèce.

Au 20e siècle, avec l’avènement de l’industrialisation, l’agriculture intensive, l’urbanisation, les pressions démographiques et les considérations de santé légitimes, le rapport entre l’homme et les zones humides a été rompu et donc de nombreuses zones humides ont été détruites (Benessaiah, 1998). Les zones humides ont été perçues comme des endroits remplis d’animaux dangereux et d’insectes porteurs de maladies qui devaient être «désinfectés» ou considérés comme sans importance, des terres en jachère pour être drainées ou converties à d’autres utilisations.

Papayannis et Salathé (1998) définissent trois caractéristiques spécifiques des zones humides méditerranéennes qui devraient être considérées :

1.Les zones humides méditerranéennes sont très diverses, dû à la variabilité climatique de la région. Dans le Nord, les zones humides sont les grands deltas et les lagunes et dans le Sud, elles sont les sebkhas et les marais saisonniers qui peuvent apparaître temporairement. En outre, les zones humides artificielles vont des oasis et salines aux réservoirs contemporains créés par les barrages hydroélectriques et d’irrigation, comme dans le Nil et les rivières de la Neretva.

2.Il existe des liens étroits entre les communautés locales et les zones humides. Ces liens sont évidents par le fait que les peuples méditerranéens non seulement utilisaient ces écosystèmes, mais y vivent encore, comme dans les colonies archaïques lacustres (Hourmouzios, 1996), l’Empurias en Espagne. En outre, Venise et Tunis sont deux grandes villes méditerranéennes construites dans les zones humides. Ces choix dans le règlement montrent comment les communautés locales dans le bassin méditerranéen ont développé de solides liens culturels avec des sites de zones humides.

3.Les zones humides méditerranéennes sont menacées et dans un état de dégradation. Au cours du siècle dernier, plus de la moitié des zones humides ont été perdues, ce qui a entraîné une dégradation dramatique de leurs fonctions et la perte de leurs valeurs. Même si de nombreuses tentatives ont été faites pour contrecarrer cette tendance, la dégradation et la perte n’ont pas encore été arrêtées ou renversées.